pour changer

Et si on changeait?

Changer, oui mais quoi?

Depuis toujours, je rêve de choses simples: un mari, des enfants, une petite maison entourée d’un jardin… Ca n’a pas l’air compliqué comme ça, et ça n’a pas l’air non plus d’être super follichon… Ca ne fait pas rêver tout le monde, ça. Mais c’est mon rêve… Et pour devenir réalité, je dois apprendre à être heureuse seule. En effet, je suis persuadée que pour être heureux à deux, il faut d’abord être heureux seul. L’autre qui rentre dans notre vie ne doit pas combler un vide, il doit révéler le trésor qui est en nous, caché. C’est en tous cas l’image que j’en ai.

Or, jusqu’à présent, je n’étais pas capable d’être heureuse. J’attendais des autres (amis, amours) qu’il comblent un manque, qu’ils me donnent de la valeur! Quelle sottise! Ces dernières semaines, j’ai compris que si nous attendions des autres qu’ils nous donnent notre valeur – en d’autres termes, notre prix – on devenait alors dépendant du regard des autres, on se devait alors incessamment de plaire à tous et tous lieux et en toutes circonstances, ce qui est bien sûr impossible. On s’expose alors aux jugements des autres, et chaque remarque, chaque critique nous détruit à petit feu…

Alors, j’ai pris des résolutions. J’ai décidé de changer, de m’affranchir des autres et d’essayer de trouver ma juste valeur. Pas facile tous les jours! Pour l’instant, ça me demande un contrôle incessant de mes pensées, et ça n’exclut pas les rechutes. Mais le changement est amorcé et je suis sûre que j’y arriverai!

D’ailleurs, j’ai réalisé que petit à petit, j’avais arrêté de cuisiner. Non pas que je sois un cordon bleu ou que j’adore cuisiner, mais plus jeune, j’aimais préparer des petits plats, faire des surprises à mes amis, partager de bonnes choses. Mais, entre les commentaires critiques de certains et la concurrence de certains amis pour le moins doués, je me suis persuadée que je ne savais pas cuisiner et que, de toute manière, je n’aimais pas ça.

Donc, mon premier changement a été de me remettre à cuisiner autre chose que des plats vite faits pour satisfaire mon appétit. Une mousse au chocolat, des makis, hop, c’est parti!

Et vous, que voulez-vous changer aujourd’hui?

 

Ladylow |
Ltshopping |
Inforpi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Actualité batterie de secours
| Autonomie tablette
| ça se passe à Eaux-Puiseaux